Un peu d'histoire...

En 708, il y avait un évêque appelé AUBERT qui vivait à Avranches, ville sur le chemin du Mont Saint Michel. L'archange Saint Michel apparut en rêve à l'évêque Aubert. L'archange Saint Michel ordonna à l'évêque de construire un sanctuaire sur ce rocher au milieu de cette baie. Tout d'abord, l'évêque ne crut pas en cette révélation. Alors l'archange Saint Michel apparut en rêve à l'évêque Aubert pour la deuxième fois. L'archange insista et lui répéta l'ordre de construire un sanctuaire sur ce rocher. Mais l'évêque Aubert n'en fit rien. Si bien que Saint Michel apparut dans les rêves de l'évêque Aubert pour la troisième fois. Afin de prouver à l'évêque sa volonté de voir un sanctuaire dédié à son culte édifié sur ce rocher, l'archange Saint Michel toucha la tête de l'évêque de son doigt et y laissa une marque brulée. Lorsque l'évêque se réveilla le matin, il n'eût pas d'autre choix que de croire en ce rêve car sa tête était marquée du doigt de l'archange Saint Michel.

Cette légende est racontée dans un document qui fut écrit entre 820 et 867. Ce document, dont le titre est "Révélation concernant l'église de Saint Michel sur le Mont Tombe" est le seul texte, dans tout l'histoire religieuse, dédié à l'archange Saint Michel. Une copie de ce texte est conservé à la bibliothèque d'Avranches.

C'est ainsi que tout a commencé. Le tout premier sanctuaire érigé par l'évêque Aubert n'était pas très grand et ne pouvait accueillir qu'une centaine de personnes.

En 966, le Duc de Normandie de l'époque, Richard 1er, décida de faire venir des moines bénédictins sur le Mont Saint Michel. Ces moines bénédictins commencèrent alors à construire une grande abbaye ainsi qu'un monastère dans le style architectural Roman.

Une autre raison pour laquelle le Mont Saint Michel devint si important, c'est parce que les moines maîtrisaient l'écriture. Le scriptorium de l'abbaye du Mont Saint Michel devint une référence du rayonnement culturel en Europe.

Pendant la Guerre de Cent Ans (1337 - 1453), le Mont Saint Michel résista à l'invasion anglaise et ne sera jamais pris. Beaucoup de chevaliers français qui refusèrent de servir l'occupant anglais, vinrent au Mont Saint Michel et le défendirent. C'est alors que le Mont Saint Michel devint un symbole de résistance à l'occupation anglaise. La plus célèbre résistante de l'époque était Jeanne d'Arc, à qui l'archange Saint Michel a ordonné de "bouter" les Anglais hors de France.

A la fin de la Guerre de Cent Ans, le Mont Saint Michel devint un symbole de victoire, et il devint si populaire que le nombre de pèlerins augmenta significativement. Tant de pèlerins vinrent au Mont Saint Michel après la Guerre de Cent Ans que l'abbaye devint assez riche pour construire la partie de l'abbaye en architecture gothique flamboyant : la Merveille.

Au fil des siècles, le Mont Saint Michel devint un lieu de pèlerinage très important. De nos jours, des pèlerins continuent d'y venir.

La Révolution française de 1789 transforma l'abbaye du Mont Saint Michel en un lieu laïc. Plus aucune activité religieuse n'était permise dans le monastère et l'abbaye. L'abbaye fut alors transformée en prison et en atelier pour les prisonniers.

En 1872, un grand plan de réhabilitation et de sauvegarde de cet incroyable patrimoine fut mis en place. Le Mont Saint Michel fut classé "Monument Historique" en 1874.

Ce plan de sauvegarde du Mont Saint Michel nous permet d'admirer ce magnifique et incroyable monument tel que nous le voyons aujourd'hui. Le Mont Saint Michel est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.

fr_FRFR
en_USEN fr_FRFR